Archives des éditos

Date de publication: 16-05-2017

Est-on en droit de parler de psychopathologie sociale et en quoi consisterait-elle ?

L’observateur dira qu’elle tient  à la rupture du pacte pacifique qui liait jusqu’ici les partenaires en dépit de l’insatisfaction  – narcissique ou objectale –  qui pouvait frapper telle ou telle classe sociale.

...
Edito de Charles Melman : Sociopathie ?
Date de publication: 06-05-2017

         Le débat politique a pris dans les démocraties une tournure qui appelle l'attention. Il s'agit en effet moins pour lui de faire appel à la conviction qu'à l'éviction.

Edito de Charles Melman : Dé-battre
Date de publication: 30-04-2017

Les Français se divisent donc entre passion et suspicion. La passion est celle des extrêmes, la suspicion propre à ceux du milieu.

Une dimension essentielle semble ainsi perdue : celle du doute.

Edito de Charles Melman : Entre passion et suspicion
Date de publication: 23-04-2017

On ne connaît pas à ce jour de société qui serait heureuse, et ce n'est pas faute d'en avoir essayé les divers modèles. Pourquoi ? Une possible réponse est de dire que le citoyen lui-même est incertain des formes que prendrait pour lui le bonheur. Les Anciens repéraient certes sa course pour les honneurs et la richesse. Mais de quelle déshérence et pauvreté...

Edito de Charles Melman : Rêveries d'un électeur solitaire
Date de publication: 23-03-2017

Un ami s'émeut du fait que le précédent édito voudrait blanchir un candidat à la présidentielle visé par les juges. Cette lecture est possible mais pas certaine. Puisqu'il s'agit d'abord de rappeler ce paradoxe : l'exigence morale que nous avons vis-à-vis du Prince, c'est-à-dire qu'il en soit le garant, ne saurait s'appliquer à lui-même, qui fait exception et dont on attend à ce titre qu'il puisse tout se permettre.
Ce paradoxe ne...

Edito de Charles Melman : Une indication de vote ?
Date de publication: 19-03-2017

Voici donc que la polémique politique est devenue morale. Directement ou par magistrats interposés les candidats à la prochaine élection présidentielle s'en prennent à la vertu de leurs opposants. Les dénonciations sont intéressantes car elles ne découvrent que ce qu'on pourrait appeler l'incivilité courante de nos contemporains, politiciens y compris.

Edito de Charles Melman : Un concours de vertu
Date de publication: 05-03-2017

Un de nos jeunes candidats à l’élection présidentielle a déclaré à Londres que «  il n’y avait pas de culture française mais des cultures en France ».

Cette remarque pose un problème logique. Si en effet les cultures présentes en France se caractérisent par leur spécification nationale on ne voit pas pourquoi la France n’...

Edito de Charles Melman : Culture française ?
Date de publication: 12-02-2017

Il est sans doute dommageable que nos commentateurs politiques ne reconnaissent pas dans ce phénnomène contemporain qu'ils peinent à identifier et qu'ils nomment "populisme" un très ancien avatar de la vie sociale : l'hystérie collective.
Si l'hystérie individuelle en effet est la quête dramatique et spectaculaire du maître souverain qui viendra établir ordre, justice et égalité (les dames sont plus particulièrement sensibles à leur...

Edito de Charles Melman : L'hystérie comme facteur de la politique
Date de publication: 06-01-2017

Voici revenir le temps où leur identité allume la passion des peuples, la question étant de savoir si ce sera pour le meilleur ou pour le pire.
Le libre échange entre économies et l’unité politique de l’Europe, qui témoignaient d’une meilleure reconnaissance d’autrui, sont en passe de s’effondrer sous les coups de leaders opportunistes.

Edito de Charles Melman : Les limites de l'identité
Date de publication: 19-12-2016

Puisqu’il m’y a autorisé, je peux dire que le Père Noël est venu me consulter.
Fortement déprimé et découragé, couvert de boutons à cause de son allergie à la neige polluée, le dos mis à mal par une hotte dont le poids est devenu insupportable à cause de l’excès de jouets.
Privé de respect aussi, comme à l’aéroport où il lui fallut se dévêtir pour mettre...

Edito de Noël : La maladie du Père Noël

Pages