Langage - Linguistique

C.Veken : Psychopathologie linguistique et littérature (extrait)

Il y a eu un grand moment dans l’histoire de la langue française, c’est le moment où a été institué l’enseignement laïc obligatoire et gratuit pour tous les petits français. C’est au XIX ème siècle, Jules Ferry, et ça a eu des conséquences extraordinaires parce que là, il a fallu apprendre le français aux gens qui venaient à l’école parce qu’ils ne l’avaient pas acquis, ils avaient acquis la langue qu’on parlait autour d’eux. L’Abbé Grégoire...

C.Veken : Psychopathologie linguistique et littérature (extrait)

C.Veken : Origines de la linguistique

Les premières origines connues de la linguistique nous emmènent il y a très longtemps en Inde avec un sanskrit qui s’appelait Panini et qui pour des raisons religieuses où il était très important de prononcer les textes sacrés de la façon juste. Donc des travaux ont été faits, très surprenants d’ailleurs quand on les a connus très longtemps après, par leur minutie, par leur souci d’exactitude pour repérer, pour définir les sons qui...

C.Veken : Origines de la linguistique

D. Brillaud : Les troubles du langage

C’est en 1891 que Freud publie sa contribution à l’étude des aphasies. 30 ans auparavant, en 1861, Broca avait identifié sur le cerveau humain l’aire qui porte son nom depuis, siège du langage articulé.
Freud a séparé ses études neurologiques et ses études psychanalytiques et ne voulait pas qu’on les publie ensemble. Pourtant, le fait que Freud s’intéresse aux aphasies le conduit à se poser des questions sur le langage en général, ce...

D. Brillaud : Les troubles du langage

C.Landman : Pourquoi son nom propre importune-t-il le névrosé ?

Les deux grandes structures cliniques que constituent l’hystérie et la névrose obsessionnelle sont étroitement solidaires – c’est là l’apport de Freud que Lacan a ordonné dans la première partie de son enseignement – étroitement solidaires d’un mode d’accès à la jouissance sexuelle fondé sur la castration, castration que rendent opératoire la référence à la métaphore paternelle et la signification phallique qu’elle engendre.

C.Landman : Pourquoi son nom propre importune-t-il le névrosé ?

G.Bergounioux : Introduction à la lecture de "De l'essence double du langage"

Sachant à peu près l’impression que peut laisser la lecture de De l’essence double du langage à qui s’y aventure, j’en déduis que si vous vous êtes déplacés, ce n’est pas pour Saussure mais pour moi, ce dont je vous remercie.La lisibilité de Saussure croît extrêmement lentement. Lorsqu’à vingt et un an, il commence par un premier coup d’éclat avec le Mémoire sur le système primitif des voyelles dans les langues indo-européennes, tous les...

G.Bergounioux : Introduction à la lecture de "De l'essence double du langage"