Clinique psychopathologique

J-J.Tyszler : Actualités des névroses de contrainte (suite)

Et donc je vais reprendre le thème de l’Homme aux rats.
Il faut à tout prix lire ce petit livre – vous savez chaque fois, je vous donne un petit conseil de lecture – qui s’appelle Sortir du noir, écrit par un philosophe des arts plutôt, et de l’image en particulier, qui s’appelle Georges Didi-Huberman, aux éditions de Minuit. Là, je connais bien quelqu’un qui lui-même est artiste en photographie et qui suit depuis très longtemps à Paris...

J-J.Tyszler : Actualités des névroses de contrainte (suite)

Dr C.Rumen : Le concept de dépersonnalisation

Alors, la dépersonnalisation, notion psychiatrique qu’interroge la psychanalyse à plus d’un titre, et notamment celui de sa subjectivité. La dépersonnalisation est une expérience, expérience du sujet, du patient, de l’individu qui s’exprime par une altération de la perception de soi, qui paraît soudainement étrange. Elle interroge donc la notion de dépersonnalisation, la notion de conscience de soi et de façon plus générale, la représentation...

Dr C.Rumen : Le concept de dépersonnalisation

V.Nusinovici : Névrose hystérique, névrose obsessionnelle

Je dois vous parler de la névrose hystérique et de la névrose obsessionnelle. Le terme de « névrose » tel que nous l’employons est un diminutif pour désigner ce que Freud a d’abord nommé « névrose de défense » et puis « névrose de transfert ». C’est le cas de l’hystérie et de la névrose obsessionnelle, il y a aussi des névroses dites « actuelles » qui ne sont pas des névroses de transfert.

Donc, névrose hystérique, névrose...

V.Nusinovici : Névrose hystérique, névrose obsessionnelle

Pascale Bélot-Fourcade : Anorexies, boulimies, quelles sont nos limites

Ephep, le 28/05/2015

La multiplication de ces pathologies anorexies/boulimies est aujourd’hui remarquable : elles constituent et manifestent sous nos yeux les impasses de la constitution du désir dans la fabrique des corps dans notre modernité. Elles concernent essentiellement les jeunes filles.

Pascale Bélot-Fourcade : Anorexies, boulimies, quelles sont nos limites

Roland Chemama : Perversions

C'est nécessairement un corps de théories essentiel que j'essaye de mettre en place. Néanmoins, j'essayerai d'introduire des considérations qui me viennent depuis peu et qui renouvellent cette question. La question dont je pars, est celle-ci : "De quelle façon une approche psychanalytique peut-elle remettre en question nos a priori sur la perversion ?"

Roland Chemama : Perversions

J-M.Faucher : Quelques traits de la figure du gourou - la place du savoir dans la paranoïa et la perversion

Isabelle Dhonte m’a demandé de traiter pour vous des points de clinique psychiatrique, de psychopathologie, qui pourraient contribuer à éclairer les phénomènes d’emprise. Il ne s’agit pas simplement de repérer quelques traits susceptibles d’être retrouvés dans la figure du gourou - par exemple pour mieux le dénoncer- mais la clinique doit également nous permettre de conserver un regard sur la façon dont fonctionnent nos groupes. Le...

J-M.Faucher : Quelques traits de la figure du gourou - la place du savoir dans la paranoïa et la perversion

M-C.Cadeau : Psychopathologie familiale et sexuation

...Mais donc ces formulations que je vous rappelle et que l’on trouve dans les treize, quatorze premières années du séminaire de Lacan (un homme n’est pas sans l’avoir et une femme n’est pas sans l’être ) ne lui paraîtront pas assez précises car il s’agit pour lui de dégager rigoureusement les impasses auxquelles se heurtent les parlêtres. Cette guerre, ces tensions entre les positions sexuées qui résultent – vous avez déjà entendu la formule...

M-C.Cadeau : Psychopathologie familiale et sexuation

J-M. Guilé : Psychostimulants et remédiations cognitives dans la prise en charge des instabilités motrices

Merci à vous d’être attentif, c’est le thème de la soirée et de partager un intérêt commun pour ces enfants, ces adolescents et ces adultes, puisque maintenant dans la mesure où on considère que c’est une affection qui évolue de façon tout à fait durable, on l’identifie aussi chez les adultes, et c’est inscrit de cette façon là d’ailleurs dans le nouveau DSM 5, si on prend des références de l’Association Psychiatrique Américaine. Pour faire...

J-M. Guilé : Psychostimulants et remédiations cognitives dans la prise en charge des instabilités motrices

S.Thibierge : L'angoisse

Je vous ai souvent souligné le point fondamental en psychopathologie et donc pour nous, le point qui consiste à souligner le fait qu’au principe de la vie humaine, de la vie de l’animal parlant, nous sommes objet de l’Autre, nous sommes dans un contexte où nous sommes objet intéressant l’Autre ou ne l’intéressant pas, mais en tout cas pris dans la jouissance de l’Autre. Ça c’est certain. Et ce réel, ce fait que nous sommes pris de principe et...

S.Thibierge : L'angoisse

C.Landman : Introduction à la clinique psychanalytique des névroses - 2

Freud : "Mon explication commença bien entendu, par n’être pas agréée par le malade. Il dit ne pouvoir reconnaître une pareille influence à ce projet de mariage, qui ne lui fit, à l’époque, pas le moindre effet. Au cours du traitement, il dut cependant se convaincre, par une voie singulière, de la justesse de ma supposition. Il revécut comme une chose nouvelle et actuelle, grâce à un fantasme de transfert, ce qu’il avait oublié de son passé...

C.Landman : Introduction à la clinique psychanalytique des névroses - 2

Pages