Psychopathologie des névroses

Valentin Nusinovici : Névrose hystérique, névrose obsessionnelle

Je dois vous parler de la névrose hystérique et de la névrose obsessionnelle. Le terme de « névrose » tel que nous l’employons est un diminutif pour désigner ce que Freud a d’abord nommé « névrose de défense » et puis « névrose de transfert ». C’est le cas de l’hystérie et de la névrose obsessionnelle, il y a aussi des névroses dites « actuelles » qui ne sont pas des névroses de transfert.

Donc, névrose hystérique, névrose...

Valentin Nusinovici : Névrose hystérique, névrose obsessionnelle

Pascale Bélot-Fourcade : Anorexies, boulimies, quelles sont nos limites

Ephep, le 28/05/2015

La multiplication de ces pathologies anorexies/boulimies est aujourd’hui remarquable : elles constituent et manifestent sous nos yeux les impasses de la constitution du désir dans la fabrique des corps dans notre modernité. Elles concernent essentiellement les jeunes filles.

Pascale Bélot-Fourcade : Anorexies, boulimies, quelles sont nos limites

Roland Chemama : Perversions

C'est nécessairement un corps de théories essentiel que j'essaye de mettre en place. Néanmoins, j'essayerai d'introduire des considérations qui me viennent depuis peu et qui renouvellent cette question. La question dont je pars, est celle-ci : "De quelle façon une approche psychanalytique peut-elle remettre en question nos a priori sur la perversion ?"

Roland Chemama : Perversions

J-M.Faucher : Quelques traits de la figure du gourou - la place du savoir dans la paranoïa et la perversion

Isabelle Dhonte m’a demandé de traiter pour vous des points de clinique psychiatrique, de psychopathologie, qui pourraient contribuer à éclairer les phénomènes d’emprise. Il ne s’agit pas simplement de repérer quelques traits susceptibles d’être retrouvés dans la figure du gourou - par exemple pour mieux le dénoncer- mais la clinique doit également nous permettre de conserver un regard sur la façon dont fonctionnent nos groupes. Le...

J-M.Faucher : Quelques traits de la figure du gourou - la place du savoir dans la paranoïa et la perversion

Claude Landman : Introduction à clinique psychanalytique des névroses - 3

Nous allons continuer à avancer ce soir dans la lecture lacanienne du cas de L’Homme aux rats. Nous nous étions arrêtés la dernière fois sur deux constats.
Le premier, partagé par Freud et par Lacan, quoique pour des raisons différentes, était que Ernst Lanzer n’avait pas terminé sa psychanalyse.
Freud met en avant le fait que c’est, je cite :
le succès thérapeutique qui s’y opposa. Le patient était rétabli, et il fallait qu...

Claude Landman : Introduction à clinique psychanalytique des névroses - 3

Pages