Psychopathologie des névroses

R.Neuburger : La demande en psychanalyse et en thérapie familiale.

La demande d’un sujet est ce qui soutient de bout en bout une analyse. La psychanalyse travaille avec la demande, demande individuelle s’il en est. Peut-on utiliser ce concept en thérapie familiale à propos d’un groupe d’individus dont les intérêts ne coïncident que partiellement ?
Et si l’on pense qu’il n’y a demande qu’individuelle, comment tenir compte du besoin de changement exprimé par un sujet qui se définit comme porte-...

R.Neuburger : La demande en psychanalyse et en thérapie familiale.

M.Czermak : À quoi reconnaît-on un fait clinique ? - 1

Alors comme je parlais de l’oralité, je partais du trou. Le langage. À quoi assiste-t-on dans un accès maniaque ? Ça s’appelle dans la tradition, et spécialement dans la tradition allemande : Ideenflucht, la fuite des idées - c’est comme ça qu’on le traduit.

M.Czermak : À quoi reconnaît-on un fait clinique ? - 1

H.Cesbron Lavau : Actualité clinique de l’hystérie et de la névrose obsessionnelle

En ce début de cycle je crois qu’il est intéressant de prendre les choses à partir de la naissance de la psychanalyse et c’est pourquoi j’ai proposé comme sujet l’hystérie et la névrose obsessionnelle dans leur actualité. Ce sont en effet les deux névroses fondatrices. Et pour répartir – je dirais assez obsessionnellement la question, je parlerai aujourd’hui de l’hystérie et, dans la seconde conférence qui aura lieu dans un an, je parlerai de...

H.Cesbron Lavau : Actualité clinique de l’hystérie et de la névrose obsessionnelle

C.Landman : Le statut du symptôme depuis Freud

Alors, si vous voulez bien, nous allons nous attacher ce soir à commenter les premières lignes d’un texte très important de Freud « Pulsions et destins des pulsions » que Lacan a traduit, retraduit de la façon suivante : « Les pulsions et leurs vicissitudes ». Une autre traduction qu’il a donnée c’est : « Les aventures de la pulsion ». Je pense que la traduction à laquelle il s’est arrêté, c’est « Pulsions et vicissitudes des pulsions »,...

C.Landman : Le statut du symptôme depuis Freud

M.Czermak : À quoi reconnaît-on un fait clinique ? - 2

La fois précédente, j'essayais de vous introduire à partir d'un document administratif à cette question absolument délicieuse : comment l’État, les hautes instances , le ministère de l'Éducation nationale, de la Recherche traitent des questions du sexe ; comment les hautes sphères rédigent, la question est de savoir comment on va diffuser dans nos futures élites la façon de traiter les questions sexuelles ce qui est un grand scoop quand même...

M.Czermak : À quoi reconnaît-on un fait clinique ? - 2

Pages