Bienvenue sur le site de l'EPhEP

 

LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES :

 

Cliquez sur l'image pour télécharger
le livret des enseignements 


La rentrée scolaire de l'EPhEP  2017-2018 aura lieu le jeudi 14 septembre 2017. 

- voir les modalités d'inscription

- pour tout renseignement complémentaire adressez-vous au secrétariat par téléphone au 01 42 86 13 93 ou par email en utilisant le formulaire de contact

- Un statut particulier d’Auditeur associé est accordé aux personnes désireuses de suivre Cours Magistraux et Grandes conférences de l’EPhEP. Tarif : 800€

 



PROCHAINS EVENEMENTS EPhEP : 

Vignette journée du 30 septembre 2017-  30 septembre 2017 Journée sur le traumatisme à Nice

Lectures prpoposées en préparation à la journée : 

   >> Charles Melman : Qu'appelle t-on traumatisme psychique 

   >> Charles Melman: Les demoiselles de Freud 

   >> Charles Melman : Le désir de l'analyste 

   >> Charles Melman : Scène transférentielle du traumatisme

 


Le Printemps

Document mis en ligne le 17/09/2017 :

- Nouvel édito de Charles Melman : La mission en transe

- Conférence inaugurale de Charles Melman : Remarques sur les conséquences psychiques des nouveaux moyens de communication

- Texte de Helen Sheehan : Searching for the Lost Cause: Freud’s First Steps: (towards a theory of Anxiety) 

 

Edito de Charles Melman : La mission en transe

Les difficultés présentes de l’Education Nationale tiennent sans doute à la perplexité propre à notre culture sur ce qu’elle a à transmettre.

Le problème n’est pas tant technique (méthode globale ou syllabique pour la lecture par exemple) que moral et politique.

Il est connu que l’Ecole républicaine transmettait une morale, alors qu’on attend aujourd’hui qu’elle prépare à une insertion professionnelle et qui sache utiliser la morale à son profit.

La relation de l...

ALI - Mardi 26 septembre 2016 

Ce qu’il y a de bien dans le traumatisme psychique – parce qu’il y a quelque chose de bien dans le traumatisme psychique – c’est qu’il ne donne rien à voir et qu’il ne donne rien à entendre, ce qui fait que du même coup, la clinique en est forcément réduite, limitée. Rien à voir, la description est donc rapide, succincte, puisqu’il a simplement à noter qu’il s’agit d’un patient dépourvu en général de motricité et d’idéation. Il est comme on dit « stone » ! Et puis il n’a évidemment rien à proposer, rien à demander non plus. Et c’est donc un...

Charles Melman : Qu'appelle t-on traumatisme psychique ?

EPhEP, Conférence inaugurale, le 14/09/2017

Bonsoir. Alors nous avons donc la possibilité de parler ensemble. C’est lié, cette possibilité, à une circonstance qui ne semble pas du tout précisée, appréciée et nommée comme telle, qui n’est même pas ladite possibilité enseignée, et qui tient au fait que nous partageons dans l’usage de la parole le respect d’une même limite entre ce qui peut se dire et sur ce qu’il y a à taire. Nous partageons donc...

Charles Melman : Remarques sur les conséquences psychiques des nouveaux moyens de communication