Bienvenue sur le site de l'EPhEP


L'EPhEP s'associe à la démarche de l'ALI dans sa position sur le traitement de l'autisme et dans son opposition à :

"Une proposition de résolution (qui) vient d’être présentée par 80 députés à l’Assemblée nationale. Cette proposition vise à donner un caractère obligatoire aux recommandations de la Haute autorité de santé concernant « la prise en charge » de l’autisme. Ainsi cette résolution proposée au vote de l’Assemblée nationale « invite le Gouvernement français à fermement condamner et interdire les pratiques psychanalytiques sous toutes leurs formes, dans la prise en charge de l’autisme, car n’étant pas recommandées par la HAS »

 

Cette condamnation serait assortie de mesures judiciaires puisque la même résolution « invite le Gouvernement français à faire systématiquement engager la responsabilité pénale des professionnels de santé qui s’opposent aux avancées scientifiques et commettent des erreurs médicales en matière d’autisme… » Ainsi la psychanalyse est considérée comme « un mauvais traitement » et le Gouvernement est invité à « réallouer en totalité les financements des prises en charge n’étant pas explicitement recommandées aux approches validées scientifiquement et ayant fait preuve de leur efficacité ». Bien entendu, le Gouvernement est aussi invité à réactualiser d’urgence le contenu des formations des professionnels intervenants auprès des personnes autistes « afin de les mettre en conformité avec l’état de la science internationale ».

 

Cette proposition est d’autant plus décevante qu’un certain nombre de signes permettaient d’espérer un apaisement dans une approche plurielle du traitement de l’autisme. L’Association lacanienne internationale reconnue d’utilité publique, s’est particulièrement engagée dans la discussion scientifique des recommandations de la HAS sur l’autisme, pour défendre une recherche et un traitement qui n’excluraient pas a priori la psychanalyse. 

Retrouvez l'ensemble du dossier sur le site de l'ALI 



 

Vignette Conférence Melman - Guyomard

L'éthique de la psychanalyse selon Freud et après Lacan, exposé et discussion avec Patrick Guyomard et Charles Melman :

8 décembre, au Centre Sèvres : "Les concepts de 'bien' et de 'mal' pour Freud et selon Lacan                              

 (dates suivantes : 12 janvier, 23 février, 30 mars, 20 avril 2017) 

 

 


         

Le Printemps

le 04/12/2016

- Conférence de Charles Melman à Montpellier : "Quelle autorité voulons-nous ?"

- Transcription de l'intervention de Charles Melman à la journée de Clermont-Ferrand : "L'enfance ratée des enfants d'immigrés"

- Cours magistral n° 3 de Stéphane Thibierge : "Symbolique, réel, imaginaire"

 

 


÷÷÷÷÷


Le Dr Jean-Jacques Tyszler commence le 5 novembre un nouveau cycle de cours d'Histoire et psychopathologie. Deux séances seront consacrées à la Modernité de "Deuil et mélancolie" de Sigmund Freud. MM. Olivier Douville et Jean Pierre Rossfelder sont invités à participer à son cours le 15 décembre et le 5 janvier 2017, chacun venant de faire paraître un ouvrage autour de « Deuil et mélancolie », pour plus précisions sur ces livres voir les présentations dans PARUTIONS.

 

  

Charles Melman : Quelle autorité voulons-nous ?

Montpellier, samedi 05 novembre 2016

Charles Melman : Je suppose que si c'est chaque fois à la fin que l'on me demande de parler, c'est peut-être dans l'espoir que je parviendrai à délimiter finalement le trou autour duquel jusque là chacun des orateurs a essayé de tisser son parcours, de l'organiser, avec la question de savoir si la particularité de ce qui a ainsi animé chacun est susceptible de se résorber dans ce qui serait justement un intérêt général.

...

Journée de l’EPhEP  - ALI Auvergne du samedi 15 octobre 2016 à Clermont-Ferrand

La question est de savoir si nous avons une langue commune avec l’enfant d’immigrés. 

Souvent il parle peu ou mal sa langue d’origine faute de savoir l’écrire et refuse l’acquisition de la langue d’accueil à cause de la mutation d’identité qu’elle implique. 

...
Quelle est la nature de la souffrance avec et pour les enfants de l'immigration ?

 ALI - Mardi 26 septembre 2016 

Ce qu’il y a de bien dans le traumatisme psychique – parce qu’il y a quelque chose de bien dans le traumatisme psychique – c’est qu’il ne donne rien à voir et qu’il ne donne rien à entendre, ce qui fait que du même coup, la clinique en est forcément réduite, limitée. Rien à voir, la description est donc rapide, succincte, puisqu’il a simplement à noter qu’il s’agit d’un patient dépourvu en général de motricité et d’idéation. Il est comme on dit « stone » ! Et puis il n’a évidemment rien à proposer, rien à demander non plus. Et c’est donc un tableau à la fois impressionnant et en même temps passionnant pour essayer de repérer, premièrement ce qui est en cause, et puis...

Charles Melman : Qu’appelle-t-on traumatisme psychique ?

EPhEP, Grande conférence, le 29/09/2016

Anne Videau : Bonsoir à tous qui êtes ici présents ce soir, nombreux. Bonsoir à tous ceux qui sont à distance en ligne et bonsoir à Fetih Benslama.

Fethi Benslama : Bonsoir.

Anne Videau : Bonsoir ; merci beaucoup d’être avec nous ce soir. Beaucoup d’entre nous vous connaissent pour vous entendre sur les ondes, pour vous lire dans la presse, et tout particulièrement depuis mai, à partir de ce livre que nous travaillerons avec vous ce...

Fethi Benslama, autour de son livre "Un furieux désir de sacrifice. Le surmusulman"