Ricard H. Mr

Hubert Ricard : L’éthique de la psychanalyse 

Alors l’éthique de la psychanalyse, à partir de L’Éthique de la psychanalyse, c’est-à-dire le séminaire de Lacan qui a pris ce titre très impressionnant, un séminaire qui a beaucoup frappé les auditeurs et plus tard beaucoup de lecteurs. C’est d’abord le problème - tout le monde parle de morale, on en fait toute la journée à tout le monde - donc là nous sommes dans une perspective un peu plus philosophique ou théorique. Vous savez que Lacan a très bien connu la philosophie, ce qui n’était pas le cas de Freud, qui était quelqu’un de très puissant théoriquement et qui a des connaissances philosophiques. Mais, chez Lacan, c’est une sorte de parti pris de faire partir sa réflexion des grands thèmes de la philosophie et des grands philosophes d’ailleurs, spécialement, il n’y a qu’eux qui semblent l’intéresser : Platon, Aristote, Descartes, Spinoza, Kant, Hegel, jusqu’à Heidegger.

Hubert Ricard : Subjectivité et identité

Le titre que j'ai donné c'est « Subjectivité et identité ». C'est un titre très abstrait qui a pour but de confronter une notion, oh combien philosophique, « subjectivité » même si l’usage du mot sujet pour désigner ce que nous, nous appelons aujourd’hui le sujet, le sujet humain qui pense est tardif mais enfin c’est devenu quelque chose de tout à fait courant dans l’usage et, « identité », ce n’est pas simplement, bien sûr, la question de la carte d’identité, encore que l'on soit obligé de la rencontrer mais c’est l’identité au sens de la théorie psychanalytique c’est à dire :
Qu’est-ce que c’est que l’identité du sujet ?
Que peut signifier cette référence de Lacan au trait unaire ?

H.Ricard : Introduction à la lecture des textes philosophiques en psychopathologie

Je vais tout de même évoquer, dans une brève conclusion, je dirais, comment on peut référer cette dialectique au grand registre lacanien de l’Imaginaire, du Symbolique et du Réel. L’Imaginaire, je vous l’ai dit, c’est ce qui, d’une certaine façon, correspond au souci de Lacan quand il aborde la dialectique du maître et de l’esclave, et, en prenant les choses au plan de l’image spéculaire, on peut dire que la lutte à mort hégélienne illustre fort bien le fait que tant qu’on en reste au seul imaginaire, rien ne vient tempérer la destruction qu’implique la transitivité de l’image.

Subscribe to Ricard H. Mr