Bellet A. Mr

Alain Bellet : Le Nom du Père et sa forclusion dans les psychose

J’ai abordé la question des psychoses à partir de certains mécanismes caractéristiques, ces fameux phénomènes élémentaires, cet automatisme mental, et j’ai traversé très rapidement les mentions que pouvait en faire Freud, et bien évidemment la façon dont Lacan a abordé ces questions et en particulier à travers la forclusion du Nom-du-Père, thème éminemment présent dans son œuvre, dans sa réflexion, et éminemment problématique quand on cherche à l’appliquer directement à la clinique des patients. La notion de forclusion du Nom-du-Père est vraiment une notion théorique, et en trouver les applications directes dans la clinique est une tache pas facile, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais en même temps c’est quelque chose de nécessaire, de comprendre au moins comment Lacan, avec son insistance pour donner, au moins à l’époque de ses premiers séminaires, la primeur à cette dimension du symbolique un peu décollée de l’imaginaire, eh bien ça lui permet, si on a une lecture un peu attentive à ce qu’il avance là, ça lui permet précisément d’appliquer un petit peu ses considérations théoriques, voire structurales, qu’elles soient de logique mathématique avec Frege et Peirce par exemple, ou qu’elles soient de linguistique avec Jacobson, etc.

Alain Bellet : Les dimensions sociales et historiques en psychopathologie

« Humain, trop humain »
Il s’agit d’un module d’introduction à la psychopathologie et l’énoncé de ce module c’est : « Développement, fonctionnement et processus psychique. Les dimensions sociales et historiques en psychopathologie ». C’est dans ce registre-là que je vais vous exposer à la fois des réflexions et des données un peu historiques sur ces disciplines que sont la psychopathologie, la psychopathologie clinique, la psychiatrie, etc.

Pages

Subscribe to Bellet A. Mr