La recherche

Le centre d'Etudes en Psychopathologie Contemporaine (CEPC) 

L’Ecole associe étroitement son enseignement et les travaux de recherche qu’elle suscite. Cette recherche se structure au sein du Centre d’Etudes en Psychopathologie Contemporaine, (CEPC).   
Le CEPC comprend aujourd’hui quatre sections de recherche : 
 
1. Clinique et méthodologie, sous la direction du Dr. Marcel Czermak et du Pr. Emile JALLEY. 
Les anticipations de la psychanalyse et de la psychologie dans l’histoire de la philosophie.
La crise de la science et la psychanalyse.
L’idéologie française contre la psychanalyse (le cas Onfray).
Les Manifestes de 2010-2011 contre le DSM. La crise de la philosophie en France.
La question de l’empirisme nord-américain et du rationalisme européen.  
La crise de l’enseignement comme facteur et marqueur de la crise sociale.
Des indications bibliographiques pourront être données sur demande.  

2. Histoire et principes de la nosologie et de ses classifications, sous la direction du Dr. Jean GARRABÉ. 
L'histoire de la nosologie (description des maladies) ne peut être comprise en particulier pour ce qui est de la folie, de l'aliénation mentale et des maladies mentales qu’à partir de l'étude des principes utilisés pour leur classification ou nosographie, principes qui ont variés depuis la fin du XVIIIe siècle jusqu'à la fin du XXe. Les révisions de classifications actuellement les plus utilisées ( CIM 10 et DSM 4) sont en cours de discussion.  

3. Anthropologie et psychopathologie, sous la direction de M. le Professeur Richard POTTIER et de M. Pierre-Yves GAUDARD. 
La dimension psychothérapeutique des médecines traditionnelles.  
Mythes, contes et récits symboliques. 
 
 Dans ce cadre et pendant les deux ou trois années d’études seront mises au travail un certain nombre de questions que les étudiants pourront aborder en bénéficiant du conseil d’intervenants référents, choisis pour leur expérience ou leurs travaux dans les différents domaines abordés. Chacun de ces intervenants organisera à sa manière la présentation et les modalités du travail de recherche qu’il jugera le mieux convenir à la question dont il aura accepté la charge : « Grande conférence » devant un public élargi, que les étudiants pourront reprendre et travailler par la suite, ou bien séminaires plus réguliers, ou encore organisation de journées ou de demi-journées d’études. Chaque intervenant précisera aux étudiants en début d’année les modalités de suivi et de direction de recherches qu’il entend pratiquer.  
 
 Les étudiants choisissent en vue de leur mémoire un ou plusieurs thèmes de recherche parmi les questions ou séminaires de recherche de l’École, ou bien ils proposent à l’agrément de l’École un sujet sur lequel ils souhaitent travailler. Ces travaux peuvent le cas échéant donner lieu à publication, voire à la préparation d’une thèse.