Questions sur la radicalisation - Pensées, analyses et commentaires

Journée EPhEP, le 7 juin 2016, Paris


Argumentaire de la journée 

Le chômage moral est au moins aussi délétère que celui qui est économique.

Les laissés en marge du marché des valeurs morales, celles dont l’appropriation subjective délivre une identité promettant une reconnaissance par le milieu social, sont des candidats naturels à toutes les offres d’emploi.

Après une tentative malheureuse d’appropriation par la violence – petite délinquance – des insignes de la réussite sociale, l’offre d’un kit complet associant une vocation, un appel divin qui justifierait moralement les excès sur autrui – après avoir été soi-même annulé – et l’exercice d’une toute-puissance, sexuelle y compris, rencontre forcément des adeptes, et pas seulement chez ceux appartenant à la religion qui sert de prétexte.

Depuis Gustave Le Bon et Freud, analysant – 1925, apparition du nazisme – la psychologie des masses, ces phénomènes sont connus.

Faut-il attribuer leur méconnaissance actuelle à la fatigue occidentale de devoir supporter les libertés et l’individualisme et ainsi la fascination populaire pour un retour, en miroir, de l’autorité ?

Dans ce contexte, restons pratiques : faut-il affronter l’intégrisme en opposant à celui qui est religieux celui qui serait national, ou bien lui opposer la force du radicalisme démocratique, celui qui déjà à Athènes soumettait la diversité des fidélités tribales à l’unicité du pouvoir politique de la cité ? Et n’est-il pas vrai que celle-ci vainquit les Perses à Salamine ?

Les diverses analyses de la situation actuelle seront proposées au débat au cours de la Journée.

Charles Melman 

  

Présidente de séance Marie-Christine Laznik 
 psychanalyste, psychologue clinicienne, docteur  d’État en psychologie  

 Introduction P-Y.Gaudard et conférence S.Hefez

 
Ouverture Pierre-Yves Gaudard, psychanalyste, anthropologue à l’Université 
Paris-Descartes            
Dr Serge Hefez, psychiatre des Hôpitaux, responsable de l’Unité Thérapie familiale,
 Service psychiatrie de l’enfant et l’adolescent, de la Salpêtrière, psychanalyste 
discutante : Dr Sandrine Calmettes-Jean, psychiatre, psychanalyste EPEP
(École de Psychanalyse de l’Enfant et de l’Adolescent) ALI
« Radicalisation adolescente, radicalisation familiale » 
 

 

Éléonore Armanet, anthropologue à l’Université Aix-Marseille. 
discutant : Thierry Florentin, psychiatre, psychanalyste
    ‘Islam-médicament’ et ‘Coran-pharmacie’ :
du religieux comme forme de soin ?  

 

Lucien Hounkpatin le 7 juin 2016 

 Lucien Hounkpatin, psychologue clinicien, psychanalyste (SPP),
directeur du Centre Georges Devereux,
enseignant en psychologie clinique et psychopathologie analytique à l’Université
Paris 8-Vincennes 
discutant : Nazir Hamad, psychanalyste, docteur d’État en psychologie clinique
« Inscription dans une identité sans domicile fixe :
de la répudiation sociale à l’annulation de soi »

 

 
Président de séance Jean-Marie Forget
psychiatre, psychanalyste, responsable de l’EPEP ALI
 

Jean-Luc Guinot le 7 juin 2016 

Jean-Luc Guinot, responsable de la direction logistique et
sécurité de l’Université Paris Ouest Nanterre-La Défense 
discutant : Pierre-Yves Gaudard, psychanalyste, anthropologue à l’Université Paris-Descar
« Présentation du projet KAIROS »


Christine Dura Tea le 7 juin 2016

Christine Dura Tea, psychologue clinicienne, psychanalyste (ALI) 
discutant : Jean-Jacques Tyszler, psychiatre, psychanalyste,
médecin-directeur du CMPP MGEN
« Sortir de la fascination et soutenir une pratique ‘laïque’ »

 

Jean Birnbaum le 7 juin 2016 

Jean Birnbaum, rédacteur en chef du Monde des Livres et essayiste 
discutant : Claude Landman, psychiatre, psychanalyste, vice-doyen de l’EPhEP
« Le djihadisme au crible de l’espérance »

Charles Melman le 7 juin 2016

Charles Melman, psychiatre, psychanalyste, Doyen de l’EPhEP, fondateur de l’ALI
discutant : Claude Landman, psychiatre, psychanalyste, vice-doyen de l’EPhEP
« Tu seras un homme ? »