Rondepierre C. Dr

Catherine Rondepierre : « La difficulté du diagnostic différentiel en psychiatrie : la perversion, critères distinctifs »

Aujourd’hui, je vais évoquer avec vous la question de la perversion. Pourquoi je m’y prends maintenant ? Parce que j’avais, il y a deux ans, eu des remarques fort intéressantes où certains de vos collègues me disaient : « Mais, au fond, on nous parle beaucoup de la différence entre psychose et névrose, mais la perversion on ne l’évoque guère. Et ça reste très opaque pour nous. Est-ce à dire que les pervers vous ne les voyez jamais, qu’ils n’ont pas de demande, dans la mesure où dans le mécanisme même de la perversion, il y a un rapport à l’angoisse particulier ? »

Pages

Subscribe to Rondepierre C. Dr