Rondepierre C. Dr

Catherine Rondepierre : « La difficulté du diagnostic différentiel en psychiatrie : la perversion, critères distinctifs »

Aujourd’hui, je vais évoquer avec vous la question de la perversion. Pourquoi je m’y prends maintenant ? Parce que j’avais, il y a deux ans, eu des remarques fort intéressantes où certains de vos collègues me disaient : « Mais, au fond, on nous parle beaucoup de la différence entre psychose et névrose, mais la perversion on ne l’évoque guère. Et ça reste très opaque pour nous. Est-ce à dire que les pervers vous ne les voyez jamais, qu’ils n’ont pas de demande, dans la mesure où dans le mécanisme même de la perversion, il y a un rapport à l’angoisse particulier ? »

Catherine Rondepierre : Traumatisme psychique - 2

Illustration cours de C.Rondepierre EPhEP-2018Alors quelle est cette clinique de l’état de stress post-traumatique ? Tout d’abord voici la définition de l’événement traumatique, qui est donnée dans la classification internationale des maladies mentales : l’événement traumatique est une situation ou un événement stressant, exceptionnellement menaçant ou catastrophique qui provoquent des symptômes évidents de détresse chez la plupart des individus.
Premièrement, il faut absolument que le sujet l’ait vécu, c’est-à-dire qu’on ne lui a pas raconté, dont il a été témoin ou avec lequel il a été confronté, un ou plusieurs événements, durant lesquels des individus ont pu mourir ou être très gravement blessés ou encore menacés de mort.

Catherine Rondepierre : Traumatisme psychique - 1

illustration du cours de Catherine Rondepierre - EPhEPAujourd’hui je vous propose de traiter du traumatisme au sens du traumatisme psychique. Certains d’entre vous m’ont fait part de leur souhait d’aborder ce sujet complexe, qui est malheureusement d’actualité depuis la série d’attentats terroristes qui ne cessent de s’abattre à tour de rôle sur nos pays occidentaux depuis les attentats du 11 septembre 2001 à New York, et qui ont frappé durement nos pays depuis trois ans.
Cette vague d’attentats terroristes, ainsi que tous les conflits armés engagés par de nombreux pays sur la planète, a fait repenser la question des névroses traumatiques. Ce terme est remplacé par le vocable PTSD, selon la nomenclature nord-américaine en vigueur: Post Traumatic Stress Deasese (état de stress post traumatique). Nous reviendrons sur ce glissement sémantique entre névrose et état de stress.
Aujourd’hui je vous propose de traiter du traumatisme au sens du traumatisme psychique. Certains d’entre vous m’ont fait part de leur souhait d’aborder ce sujet complexe, qui est malheureusement d’actualité depuis la série d’attentats terroristes qui ne cessent de s’abattre à tour de rôle sur nos pays occidentaux depuis les attentats du 11 septembre 2001 à New York, et qui ont frappé durement nos pays depuis trois ans.
Cette vague d’attentats terroristes, ainsi que tous les conflits armés engagés par de nombreux pays sur la planète, a fait repenser la question des névroses traumatiques. Ce terme est remplacé par le vocable PTSD, selon la nomenclature nord-américaine en vigueur: Post Traumatic Stress Deasese (état de stress post traumatique). Nous reviendrons sur ce glissement sémantique entre névrose et état de stress.

Pages

Subscribe to Rondepierre C. Dr