Landman Cl Dr

Claude Landman : La psychanalyse est-elle une psychothérapie ? (14 avril 2016)

Je vais donc reprendre ce soir toujours, encore, par le biais de la clinique, ce que je vous ai rappelé les fois précédentes, à savoir que le traumatisme n’est traumatique, dans ses conséquences symptomatiques, qu’après coup, à l’occasion d’une situation postérieure dans le temps qui rappelle le traumatisme « initial » en mettant, je m’en suis expliqué la dernière fois, des guillemets à initial. Et comme je vous le disais ce n’est donc pas le coup qui est traumatique et qui cristallise le symptôme mais bien le souvenir du coup. Pas le coup, c’est le souvenir d’un coup, du coup, vous ai-je dit, « initial » entre guillemets, réactivé donc ultérieurement, autrement dit : ce qui est traumatique c’est le souvenir après coup. Comment entendre le coup ? En français, c’est ça. Je vous faisais également remarquer la dernière fois le génie de cette langue, la langue française. En français, il est possible d’entendre le coup comme étant susceptible de figurer le « un » du comptage, le un comptable pour ceux qui connaissent un petit peu l’arithmétique le un discret. Il y a, vous le savez, de nombreuses expressions en français qui utilisent le mot coup dans ce sens. Combien de coups faut-il pour que…? Ça se fait en combien de coups ? Ça se réussit en combien de coups ? Expressions tellement utilisées ! De même que si vous entendez par exemple : les trois coups, vous notez que le coup est lié au comptage. Et tout particulièrement, nous allons le voir une fois de plus ce soir, pour rendre compte de la clinique psychanalytique. Alors vous me direz tout de suite pour le masochisme c’est évident. Avec le marquis de Sade, bien qu’il ait écrit tout ce qu’il a écrit, était, comme le rappelle Lacan masochiste comme tout le monde. Il se faisait donc frapper par un valet et chaque coup il le notait d’un trait sur le mur. Bon alors, ça, vous me direz : le coup comme un comptable est propre au masochisme. Je ne parle pas du masochisme moral, je parle du masochisme véritable. Mais avouez quand même, ça devrait nous surprendre ? Pourquoi est ce que le marquis de Sade notait d’un trait comptable : un deux trois quatre...les coups qu’il recevait ? Mais en même temps, nous entendons que le coup, la frappe, le bâton a à voir avec le comptage mais également, bien entendu, avec la jouissance. Alors quel est le problème ?

Claude Landman : La psychanalyse est-elle une psychothérapie ? (7 mars 2015)

Je vous rappelais lors de notre dernière rencontre, qui était également la première, que Freud a toujours considéré que la psychanalyse était née et se poursuivait au titre d’une psychothérapie. C’est à dire que sa finalité consistait dans la résolution des symptômes dont le sujet se plaignait et qui avaient motivé sa demande. Et qu’en tant que psychothérapie, la psychanalyse était la première parmi ses pairs. Il ajoutait, vous vous en souvenez, cependant, cet élément fondamental sur lequel j’ai insisté, que ce n’était pas en tant que thérapie qu’il souhaitait la recommander aux auditeurs de ses conférences.

Claude Landman : La psychanalyse est-elle une psychothérapie ? (8 février 2016)

Donc, vous savez que je suis le Dr Claude LANDMAN et que je suis responsable d’un enseignement « magistral ». Je suis là en position de maître et vous en position d’élèves, ce qui déjà ne va pas évidemment de soi pour aborder les questions qui relèvent de la discipline qui est la mienne, c’est-à-dire, la psychanalyse. Mais enfin, j’espère que vous vous sentirez suffisamment à l’aise pour m’arrêter, me poser des questions s’il y avait d’aventure des choses (et il y en aura sûrement !) que je pourrais dire et que vous ne comprendriez pas ou dont vous pourriez avoir envie que je les précise. Donc, dans le cadre de cet enseignement magistral, il y aura les 7 leçons du Dr Landman, 7 leçons qui traiteront d’une question en apparence simple et dont la réponse, après tout, pourrait vous paraître évidente : « La psychanalyse est-elle une psychothérapie ? » Voilà donc le pari que je fais cette année, qui est celui de traiter cette question dont on peut se demander si elle mérite autant d’attention… Mais je crois qu’elle s’inscrit bien dans le cadre de l’enseignement de cette école. Alors… permettez-moi de vous solliciter comme ça, tout de suite, à froid : quelle réponse accorderiez-vous à cette question « La psychanalyse est-elle une psychothérapie ? ».

Introduction à clinique psychanalytique des névroses-3

 EPhEP, MT4 - cours magistral 3, le 09/04/2014        

 

Nous allons continuer à avancer ce soir dans la lecture lacanienne du cas de L’Homme aux rats. Nous nous étions arrêtés la dernière fois sur deux constats.

Le premier, partagé par Freud et par Lacan, quoique pour des raisons différentes, était que Ernst Lanzer n’avait pas terminé sa psychanalyse.

C.Landman : Introduction à la psychopathologie de la vie collective - Leçon 5

Je vous faisais également remarquer la dernière fois que malgré le caractère hypothétique et plus que fragile sur le plan anthropologique, just a story ainsi que s’exprime Freud lui-même, du meurtre du père de la horde primordiale à l’origine de la civilisation, ce qui lui importait surtout, c’est que ce meurtre ait réellement eu lieu. Pourquoi insister sur cette dimension du réel, ici du réel historique ? C’est ce à quoi Lacan répondra, non plus à partir d’une référence à la dimension du réel historique, mais à celle du réel qu’il va mettre en place par l’impossible d’une écriture logique.

C.Landman : Introduction à la psychopathologie de la vie collective - Leçon 4

……L’unité libidinale de la masse, a pour conséquence l’exclusion et l’intolérance de tous ceux qui n’y appartiennent pas. Je vous rappelle les caractéristiques principales qui font l’unité de la masse :

L’amour effectif de tous ceux qui en font partie adressé au chef qui est mis à la place de leur Idéal du Moi ;
La prévalence du mirage, de l’illusion, ainsi que s’exprime Freud, que le chef aime d’un amour égal tous ceux qui composent la masse ;
L’identification réciproque du Moi de chaque participant de la masse ….

Pages

Subscribe to Landman Cl Dr