Anthologie de Charles Melman

Amour et désir chez Freud et Lacan

Le complexe d'Œdipe comporte en lui-même ceci : c'est qu'il faudrait renoncer, que l'enfant aurait à renoncer à l'amour le plus pur, celui qu'il porte à la mère, pour pouvoir justement accéder au désir. Que cela en serait la condition. Et nous pouvons aisément vérifier que lorsque ce type de sacrifice n'opère pas, que ce soit du fait de la mère qui le refuse ou du fait de l'enfant qui ne peut y consentir, eh bien on sait du même coup que la mise en œuvre du désir, du désir sexuel, se trouve sérieusement handicapée. Remarquons que, bien sûr, à l'issue du passage par le dit complexe, le renoncement à l'amour porté à la mère, voire de l'amour porté par la mère à son enfant qui ainsi lui échappe, dès lors à cette occasion, et bien que certes à l'issue de cette opération, l'amour va subsister d'une certaine manière mais sublimé. Et nous savons tous que l'amour comporte avec lui cette dimension dûment, je dirais, expérimentée, racontée aussi bien par les romanciers que par les poètes, et pour dire combien sa sublimation, justement, venait constituer un échec à l'accomplissement du désir sexuel. Comme s'il y avait donc entre eux à la fois cette polarité essentielle et en même temps ce divorce irréductible.

Amour et désir chez Freud et Lacan

Interview de Ch.Melman à France Culture

« Alors l’idée, je vous le dis en une minute, c’est de reconstituer le Vercors. Autrement dit un lieu de résistance, un lieu de réflexion. Un lieu d’analyse ; alors, évidemment, le Vercors n’a pas eu un destin envié mais on s’en fiche ». Charles Melman

France Culture 2 Juillet 2010

Charles Melman : Cofondateur de l’Association Freudienne Internationale (AFI) en 1982 et de l’Association Lacanienne Internationale (ALI) en 1987. Doyen de l’E.P.h.E.P.

Interview de Ch.Melman à France Culture

Pages